Les bibliothèques du CADIST

Un CADIST à deux têtes :

Le CADIST Langues, littératures et civilisations des mondes anglophones a la particularité d’être commun à deux établissements : les Services Communs de la Documentation des universités Sorbonne nouvelle - Paris 3 et Charles de Gaulle - Lille 3.
Les deux SCD constitutifs du CADIST se sont répartis les rôles selon un critère essentiellement géographique :

  • Lille 3 : les îles Britanniques
  • Paris 3 : les Etats-Unis, le Commonwealth, la linguistique anglaise et la traductologie


La création du CADIST, à l'initiative du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, est une reconnaissance de l’importance et de l’excellence des fonds de ces deux établissements et leur apporte des moyens supplémentaires pour enrichir leurs collections de niveau recherche dans ce domaine.

Les SCD :

Bibliothèque du Monde Anglophone

 Paris3 rue-de lecole de medecine

Intégrée à la Direction des Bibliothèques universitaires (DBU) depuis 1993, la bibliothèque du Monde Anglophone participe à la constitution du Cadist en langues, littératures et civilisations américaines et des pays du Commonwealth ainsi qu’en traduction et traductologie.

 



Le fonds comprend 32600 volumes dont 80% en langue anglaise, 161 titres de périodiques, 876 thèses.

L’origine de ses collections provient en partie des ouvrages de l’ancienne Université de Paris (Sorbonne).

Ce fonds est traditionnellement axé sur la langue et les littératures anglaise et américaine.

Il comprend également environ 3000 ex-libris du Bryn Mawr College (Collège d’arts libéraux réservé aux femmes, fondé en 1885, en Pennsylvanie).

Les collections se sont ensuite enrichies avec l’intégration de 3100 ouvrages émanant de huit centres de recherche, notamment:

  • le Centre d’études afro-américaines (M. Fabre)
  • le Centre de recherche sur les études irlandaises (R. Fréchet)
  • le Centre d’études anglaises du XVIIIe siècle (P.-G. Boucé, S. Halimi)
  • le Centre de recherche sur les arts et cultures de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis (B. Brugière)
  • le Centre de recherche sur la traduction (G. Chevassus)

D’autres dons remarquables sont venus alimenter le fonds tels que les dons Arthur Scouten et Paul-Gabriel Boucé, axés sur le théâtre de la Restauration et la littérature du XVIIIe siècle (380 volumes), le don Guy-Jean Forgue sur la civilisation nord-américaine (704 volumes) et le don Paul Brennan sur l’histoire et la civilisation irlandaises (1140 volumes). Aujourd’hui, des dons ponctuels viennent toujours alimenter le fonds.

 

Parallèlement, la bibliothèque du Monde Anglophone développe ses collections par l’acquisition régulière de documents répondant aux besoins définis par les enseignements dispensés à l’UFR du Monde Anglophone à partir du Master. Elle collabore étroitement avec les unités de recherche liées à l’Ecole doctorale sur les études anglophones de Paris 3.

L’aire couverte est vaste: Royaume-Uni, Irlande, États-Unis, Canada et autres pays du Commonwealth. Les périodes s’étendent du Moyen Âge à la période contemporaine.

En outre, une part importante des acquisitions est aussi consacrée à l’achat des documents utiles à la préparation des concours du Capes et de l’Agrégation.

 

logo-sorbonne

La Direction des Bibliothèques de l'Université Sorbonne nouvelle - Paris 3 :
Amérique du nord, Commonwealth, langue anglaise et traductologie

 La DBU est répartie en 8 sections et 5 bibliothèques associées, soit un total de plus de 470 000 ouvrages.

La Bibliothèque universitaire située au Centre Censier, créée en 1965, a été intégrée à l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 en 1970.

Les collections répondent aux besoins des enseignements dispensés à l’université et sont constituées en majorité de documents en sciences humaines, en particulier en langues et littératures.
Les collections imprimées de monographies dépassent les 192000 volumes, dont plus de 10550 thèses. Le fonds comprend également plus de 2400 revues et 7200 documents audio-visuels consultables à la médiathèque.

 

L’offre documentaire se caractérise notamment par le grand nombre de  ressources électroniques  proposées aux usagers. Parmi les 190 bases de données, la moitié concerne le domaine des études anglophones.

La bibliothèque a bénéficié de dons importants parmi lesquels figurent 900 titres desservant les études australiennes.

Les pôles d’excellence correspondent aux enseignements principaux, tels que les lettres, le théâtre, les arts du spectacle et le cinéma.

Les langues et les littératures anglophones occupent également une place significative puisque ses collections se composent de plus de 16 000 monographies et de 31 abonnements de périodiques. Le cinéma anglo-saxon, notamment américain, est également bien représenté à travers de nombreux ouvrages et des DVD.

Il faut aussi ajouter les ouvrages d’histoire, de civilisation et d’art relevant du domaine anglophone qui se comptent en milliers de volumes.

Bibliothèque Angellier (bibliothèque du Département Angellier de l'UFR LLCE, études anglaises)

 

patio de  la bibliotheque angellier du departement d'anglais La Bibliothèque Angellier est la bibliothèque du département d’anglais de l'UFR LLCE.

 

C’est une bibliothèque associée qui possède environ 43.000 documents sur la langue, la littérature et la civilisation des pays anglophones et tout ce qui peut s'y rattacher, de la méthodologie littéraire aux ouvrages de linguistique française et anglaise (en anglais et en français).

Elle s’est enrichie dans les années 1980 de l’intégration des fonds des bibliothèques des différents centres de recherche :

  • Centre d’études victoriennes
  • Centre interdisciplinaire de recherches en linguistique
  • Centre du XVIIIe siècle
  • Centre de recherches élisabéthaines
  • Centre d’études et de recherches nord-américaines et canadiennes
  • Centre lillois de recherches sur l’anglais de spécialité

Au cours des dernières années, des dons ou legs d’enseignants lillois sont venus abonder ces collections, en particulier le legs Jean Ruer (3400 volumes), ainsi que des dons réguliers du Centre culturel britannique de Lille. Le fonds de la bibliothèque Angellier est particulièrement riche en littérature contemporaine et en civilisation britannique et américaine.

 

La Bibliothèque Angellier dessert essentiellement les enseignements dispensés au sein du département d'anglais, y compris les préparations aux concours, et mène une politique active de formation à la méthodologie documentaire en direction des étudiants de Licence et Master. Elle met en outre régulièrement en valeur ses fonds par l’organisation d’expositions (William Morris, George Orwell, les romans graphiques, etc).

La Bibliothèque universitaire et la Bibliothèque Angellier travaillent en très étroite collaboration depuis plus de trente ans et s’efforcent de rationaliser au mieux leurs acquisitions.

Le SCD de l’Université Charles de Gaulle – Lille 3 : îles Britanniques

 

bibliotheque universitaire lille3Le SCD de l’Université Charles de Gaulle – Lille 3 est un réseau constitué de la Bibliothèque Centrale et de 19 bibliothèques d’UFR et de Centres de recherche, soit un total de près de 900 000 ouvrages.
Toutes contribuent à alimenter un catalogue commun permettant aux usagers de visualiser toutes les ressources documentaires présentes sur le campus.

La Bibliothèque centrale est une ancienne bibliothèque qui possède environ 560 000 volumes dont plus de 80% apparaissent dans le catalogue informatisé ; les bibliothèques d’UFR et de centres de recherche quant à elles sont riches d’environ 360 000 ouvrages dont les 2/3 sont présents dans le catalogue informatisé.

Le fonds de la Bibliothèque Centrale compte notamment plus de 21 000 thèses imprimées, 1900 documents audio-visuels et un peu plus de 8800 titres de périodiques dont 226 relevant des langues et littératures anglo-américaines.

La Bibliothèque centrale abrite également des fonds patrimoniaux qui appartiennent en commun, pour des raisons historiques, aux trois universités lilloises. La Réserve est riche d'environ 13.000 ouvrages antérieurs à 1801.
La numérisation progressive des documents de la réserve alimente, parmi d'autres sources, deux bibliothèques numériques permettant la consultation en ligne de certains documents :
NORDNUM (Bibliothèque numérique d'histoire régionale) et Pôlib (bibliothèque patrimoniale virtuelle), ainsi qu'une présentation de reliures anglo-saxonnes du XIXe siècle.

L'origine

L’un des gros apports de ce fonds patrimonial a été, en 1911,la donation Laurenge-Angellier (18 000 ouvrages) : Auguste Angellier, doyen de la faculté des lettres, était alors titulaire de la chaire de littérature anglaise. Une partie des ouvrages a rejoint à cette date le fonds patrimonial.

Les domaines d’excellence des collections de la Bibliothèque centrale sont l’ histoire et les études anglaises, en particulier la littérature du XIXe siècle et les études irlandaises (par exemple : « The collected works of Oscar Wilde » ou « The Cornell Yeats »).

La Bibliothèque Patrick Rafroidi, du Centre d’études et de recherches irlandaises, possède un fonds spécialisé de plus de 4000 ouvrages sur la langue, la littérature et la civilisation irlandaises. Il a été transféré à la Bibliothèque universitaire, sur le site principal. Il est en cours d'intégration et les documents seront disponibles au fur et à mesure de leur traitement. Contact : cadist@univ-lille3.fr

La bibliothèque universitaire a  acquis les grandes éditions scientifiques et les éditions de correspondances des grandes figures du XIXe siècle , par exemple :

  • « Letters of Christina Rossetti »
  • «The Collected Letters of Thomas and Jane Welsh Carlyle »
  • « The Letters of Charles Dickens »
  • « Collected Works of John Stuart Mill »
  • « The collected letters of George Gissing»
  • « The Complete works of Robert Browning »
  • « The Stirling-South Carolina research edition of the collected works of James Hogg » etc...

 

Les fonds de langue et littérature anglo-américaines acquis depuis les années 1970 totalisent plus de 21600 titres (le classement adopté avant les années 1970 ne permet pas un comptage par discipline). La Bibliothèque centrale est pôle associé de la BnF en tant qu'attributaire du dépôt légal pour la littérature anglo-américaine traduite en français.